Il y a plusieurs mois, j'ai fait une huile du soir, pour ma môman, sa peau étant très sèche et dévitalisée. De plus, à cause de certains problèmes de santé, ses vaisseaux capillaires sont très fragiles.

J'avais donc décidé de lui concocter un soin à base de d'hv de calophylle à laquelle j'avais ajouter hv onagre et rose musquée.

A cette base, j'avais ajouté les HE de néroli, rose, géranium rosat et orange.

( J'ai volontairement écarté l'he d'Hélichryse pourtant précieuse dans le traitement de la couperose et autres variscosités car non adaptée à sa peau très fragile et très sèche.)

Je pensais que les he de néroli et d'orange "masqueraient" l'odeur assez écoeurante de la calophylle (déja "coupée" par les autres hv) mais malheureusement non!
Au bout de 4 mois, elle m'a avouée qu'elle avait de plus en plus de mal à supporter l'odeur de cette hv.

Dommage, car je trouvais sa peau plus jolie, et certaines marques s'étaient bien estompées.
Cette huile de soin est donc efficace mais si l'on craint l'odeur de la calophylle (genre curry mouillé), je pense qu'il faut un peu plus forcer sur le dosage des he de citrus.
Recette à revoir donc.

Maintenant, il ne me reste plus qu'à lui concocter une autre huile (plus agréable) mais j'ai déjà une recette en tête, et aussi une bonne crème de jour (pour me faire pardonner cette "torture olfactive")!

Attention! Les femmes enceintes ou allaitantes, et les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas utiliser d'Huiles Essentielles. En général, les Huiles Essentielles ne doivent jamais être utilisées pures, elles doivent être diluées. Les Huiles Essentielles ne sont pas solubles dans l'eau. En cas de contact d'Huile Essentielle avec les yeux, rincer avec une Huile VEGETALE.
Certaines Huiles Essentielles sont photosensibilisantes, pas d'exposition au soleil après leur application.
Certaines Huiles Essentielles sont dermocaustiques, renseignez-vous avant toute utilisation.